Si l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour le propriétaire, elle est vivement conseillée. Maison en construction, héritage, résidence secondaire… Chaque cas est différent et mérite une attention toute particulière. Mais comment assurer son habitation ?

Assurance maison : les types de contrats et de garanties

Un propriétaire n’est pas tenu d’assurer son bien, mais cela reste recommandé. Il existe différents types de couvertures pour vous protéger contre des sinistres. Chaque formule comprend le contrat minimal de responsabilité civile. Il couvre les dommages financiers causés à un tiers en cas d’accidents de la vie courante.

Autre contrat : l’assurance multirisque habitation. Elle regroupe des garanties indispensables : incendie, dégâts des eaux, événements climatiques, vol et bris de glace. La souscription est rapide à effectuer et les tarifs restent compétitifs.

Une assurance habitation sur mesure doit, par ailleurs, intégrer des options spécifiques : protection juridique, dommages électriques, espaces verts, piscine… Il est donc indispensable de faire régulièrement le point sur sa situation. Dans tous les cas, un courtier saura vous conseiller et négocier un contrat adapté auprès des compagnies d’assurance. Simples et rapides, les souscriptions en ligne proposent, quant à elles, des assurances habitation moins chères et des offres promotionnelles. Vous pouvez d’ailleurs retrouver de nombreuses offres sur https://www.amaguiz.com/.

Cas spécifiques

Dans le cas d’une maison en construction, le propriétaire (ou maître d’ouvrage) souscrit une assurance avant l’ouverture du chantier. Valable 10 ans, cette assurance dommages-ouvrage protège votre responsabilité civile et vous couvre en cas de vices de construction. Autre avantage : dès le début, le bien est assuré contre les catastrophes naturelles, incendies et événements climatiques. Il faut savoir que l’assurance habitation pour une maison en construction est exigée par l’établissement de crédit qui finance le projet immobilier. Elle est parfois gratuite jusqu’à la fin des travaux.

Pour une résidence secondaire, demandez l’extension de votre contrat principal ou souscrivez une assurance habitation spécifique. Dans l’attente de la vente d’une maison inoccupée, contracter une assurance habitation est aussi recommandé, les risques naturels ou de vandalisme restant les mêmes.

L’assurance habitation en maison de retraite

Spécifique ou comprise dans un contrat multirisque habitation, l’assurance maison souscrite pour loger en établissement médicalisé vient compléter la garantie responsabilité civile du résident. Les risques couverts sont identiques à ceux des autres assurances : incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles. Les tarifs d’assurance en EHPAD sont toutefois moins chers et les garanties optionnelles s’adaptent à la situation du résident (protection des biens personnels, risques d’accident…).

Les moyens pour assurer son logement sont donc divers et variés. Depuis l’assureur traditionnel jusqu’à la souscription en ligne, les particuliers ont désormais le choix. Les formules des assurances ne sont plus figées, si bien que chacun peut personnaliser son contrat à sa guise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here