Fuites et ruptures de canalisations, infiltrations, ou tout simplement robinet mal fermé : il faut bien peu de choses pour causer une inondation dans votre habitation. Mais quels sont les préjudices que prend en charge votre assurance dégâts des eaux ?

Quels sont les sinistres garantis par votre assurance dégât des eaux ?

La garantie dégâts des eaux couvre généralement :

  • les préjudices qui se rapportent aux éléments immobiliers comme les murs ou la toiture ;
  • les préjudices occasionnés aux éléments destinés à embellir, protéger ou consolider les murs et les sols (peinture, papier peint, revêtements de sol, etc.) ;
  • les dommages causés à votre mobilier, mais aussi à vos vêtements et à votre électroménager ;
  • l’impossibilité d’occuper le logement assuré pendant le temps requis pour sa réfection (la compensation est fixée en fonction de la valeur locative du bien ou du loyer annuel, mais aussi du temps requis pour la réfection).

En souscrivant une option payante, il est possible de se faire rembourser les dépenses que nécessitent la recherche de fuites et les dégâts occasionnés par ladite recherche, mais également la perte d’eau résultant du sinistre.

Dans quels cas les dommages sont-ils indemnisés ?

Les préjudices susmentionnés sont couverts lorsqu’ils résultent :

  • de débordements, de fuites ou de ruptures de canalisations, de gouttières et de chéneaux ;
  • de débordements, de fuites ou de ruptures des appareils de chauffage et des appareils à effet d’eau, comme les lave-linge ou les lave-vaisselle ;
  • de l’infiltration d’eau ou de grêle dans les toitures.

En versant une cotisation additionnelle, vous pouvez étendre l’assurance dégâts des eaux à certaines situations spécifiques :

  • l’eau qui déborde de récipients comme les aquariums ou si ceux-ci se renversent ;
  • l’eau qui s’infiltre au travers des carrelages, des joints d’étanchéité entourant les installations sanitaires, mais aussi des façades, terrasses, balcons ou verrières.

Quels dommages sont exclus de l’assurance dégâts des eaux ?

La garantie dégâts des eaux ne s’étend pas aux dommages en lien avec :

  • les dégorgements, engorgements et ruptures de canalisations souterraines ;
  • toute substance autre que l’eau ;
  • l’humidité, la condensation et la porosité.

Les dépenses qui se rapportent à la réparation d’un bien en cause dans un sinistre sont exclues dans la plupart des cas, même si les préjudices causés par l’eau sont assurés. Il faut toutefois noter qu’elles sont remboursées par certains assureurs, à des conditions particulièrement limitatives.

Les dommages garantis en cas de dégâts des eaux diffèrent d’un contrat à un autre. Examinez donc soigneusement le vôtre pour déterminer ce qu’il couvre ou non.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here