S’il est nécessaire de lire un contrat avant de le signer, le postulat est encore plus vrai pour les contrats d’assurance voiture et habitation. Exclusions, exceptions de non-couverture, limitations dans les garanties… C’est dans les détails que se trouve la différence au moment de choisir son prestataire. Pour votre véhicule comme pour votre maison, il est indispensable de porter une attention toute particulière aux termes contractuels.

Un contrat d’assurance personnalisé

Avant toute chose, l’intérêt d’une prestation d’assurance réside dans sa flexibilité. En effet, inutile d’opter pour une couverture anti-inondation si la maison est située en dehors d’une zone inondable. De même, il n’est pas rentable d’opter pour une assurance automobile tous risques si le véhicule est peu utilisé, alors que l’assurance au kilomètre est bien plus adaptée. Définir ses besoins de manière claire et précise est donc fondamental dans la recherche d’une assurance.

Décrypter les modes de calcul des prestataires

Pour la voiture comme pour la maison, les cotisations sont basées sur la valeur réelle du bien. C’est également le cas pour les indemnisations, qui dépendent de la qualité de l’équipement concerné. Sauf qu’au moment du sinistre, certains assureurs prennent en compte une valeur résiduelle… Selon les taux d’amortissement, un véhicule peut ainsi perdre 15 % de sa valeur en à peine 6 mois. Par ailleurs, certaines franchises sont calculées à partir de la valeur totale du bien et non celle des dégâts effectifs. En cas d’important sinistre, la franchise peut alors atteindre des montants exorbitants.

Choisir rigoureusement son assurance voiture et habitation

Bris de glace, dégâts des eaux, responsabilité civile… Quels que soient le sinistre couvert et la prestation offerte, de multiples dispositions contractuelles existent et sont grandement variables d’un assureur à l’autre.

Ainsi, le vol de voiture peut ne pas être couvert si le moteur est encore en marche (c’est-à-dire que les car-jackings ne sont pas assurés). En cas de bris de glace, les frais de remplacement du pare-brise peuvent être pris en charge sans que cela ne soit le cas pour les phares.

Pour une assurance habitation, l’indemnisation pour cambriolage peut être refusée si une fenêtre ne dispose pas de barreaux, alors même que le voleur est passé par la porte. L’assurance sur les objets de valeur peut aussi ne pas s’appliquer si ceux-ci ne sont pas rangés dans un coffre-fort cadenassé. Encore une fois, tout dépend de l’assureur et de ses conditions générales et particulières de vente.

Afin d’éviter les pièges relatifs aux prestations d’assurance, il est nécessaire d’apporter une attention toute particulière aux clauses et aux exceptions figurant dans le contrat. L’obligation de transparence des assureurs se révèle ainsi déterminante au moment de la prospection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here